Emploi : comment perfectionner son anglais

Publié le par Nicolas BOISVILLIERS

Dur dur de progresser en anglais, voire simplement de maintenir son niveau, à mesure que les années fac' s'éloignent. S'il est évident que réviser ses anciens cours ne suffit pas, d'autres moyens plus efficaces et plus ludiques existent pour remédier à cela.

 

Plus ou moins indispensable dans les métiers de la finance (mais pas seulement), la maîtrise de l'anglais constitue, sinon une obligation, au moins un sérieux atout sur son CV. Encore faut-il le travailler et ce de manière régulière. Voici pour vous plusieurs méthodes pour vous aider à booster votre niveau :

 

1/ Site internet de la BBC


Outre la traditionnelle partie news, le site internet de la célèbre chaîne britannique dispose d'une section entièrement gratuite dédiée à l'apprentissage de l'anglais. Au programme :  vocabulaire utile, exercices de grammaire mais aussi des quizz et des jeux.  Encore plus intéressant, le site présente une rubrique complète sur l'anglais des affaires.

 

On y trouve des exercices et des conseils sur la plupart des grandes problématiques rencontrées en milieu professionnel : postuler en anglais, se débrouiller en voyage d'affaires ou négocier avec un client anglo-saxon. Et pour ceux qui n'en peuvent plus de répéter deux fois chacune de leurs phrases, la BBC a prévu un cours spécial prononciation avec un peu de théorie mais surtout beaucoup d'écoute et des quizz.

 

>> Learning english, BBC

 

2/ Bars & resto anglais


La façon la plus efficace de progresser, c'est de parler la langue. Si vous n'avez pas le temps et/ou les moyens de vous rendre dans un pays anglophone pour une longue période (6 mois minimum), rendez-vous dans un bar, pub ou restaurant cosmopolite. De nombreux établissements "classiques" se mettent également à l'heure anglaise lors d'évènements spécifiques tels la St Patrick ou encore des matchs de rugby. Vous allez non seulement apprendre à parler (sur tous les sujets souhaités) mais ferez aussi de nouvelles rencontres.

 

3/ Séries télévisées en VO

 

Afin de rendre ludique et agréable l'apprentissage de l'anglais, quoi de mieux que de suivre vos séries TV anglophones préférées en version officielle ? Desperate Housewives, Weeds, How I Met Your Mother, Dexter, House M.D., Bones, CSI, Smallville...Chacun y trouvera son bonheur. Pour celles et ceux qui hésitent encore à franchir le pas, pensez à inclure les sous-titres aux épisodes. Mais de façon provisoire seulement, sans quoi vos progrès seraient bien minimes.

 

improve_english.jpeg


4/ Littérature anglaise


Parce qu'apprendre toute une série de mots chaque jour devient rapidement rébarbatif et contre-productif, pourquoi ne pas vous tourner vers la littérature anglaise afin d'enrichir votre vocabulaire de manière ludique ? Les magasins dits "culturels" et sites internet regorgent désormais de romans, polars et autres BD dans la langue de Shakespeare.

 

Et si vous hésitez encore et/ou êtes bien difficiles dans vos goûts, optez Bibliomania. 100% légal et gratuit, ce site met à disposition des internautes des milliers de romans, pièces de théâtre, nouvelles, poèmes d'auteurs anglais tombés dans le domaine public. On y retrouve des écrivains comme Jane Austen, Mark Twain ou Oscar Wilde. A essayer au moins une fois.

 

>> Bibliomania


 

5/ Organismes de formation


De nombreux organismes de formation existent et proposent des cours adaptés au niveau de chacun. Wall Street Institute, Adomlingua... Le choix ne manque pas ! A noter qu'il est possible d'intégrer ces formations dans le cadre du DIF (Droit Individuel à la Formation), ouvert à tous les salariés.  Des structures comme Konversando (Paris) proposent des clubs de discussions par niveau, guidés par un animateur, via des abonnements mensuels. D'autres conservent un format associatif. 

 

Renseignez-vous auprès des mairies, offices de tourisme et facultés de langues, vous y trouverez la liste de ces organismes.


6/ Examens officiels : TOEIC et TOEFL

 

Avoir un bon niveau en anglais, c'est bien. Pouvoir le valoriser, c'est mieux. Pour se faire, 2 examens de référence sur le marché :

 

> TOEFL (Test of English as a Foreign Language) : test de langue, que l'on peut passer partout en France, exigé par les universités anglophones (surtout américaines). Un conseil : ne pas négliger la grammaire qui a un fort coefficient. Score maximal : 120 points. Moyenne observée : 99 points.

 

> TOEIC (Test Of English for International Communication) Speaking & Writing : d'avantage orienté business, ce test évalue les compétences en anglais professionnel à l'oral et à l'écrit, à un niveau intermédiaire avancé. Le travail régulier et varié, nécessaire à sa préparation, permet déjà d'améliorer efficacement ses connaissances...

Score maximal : 990 points. Moyenne observée : 755 points.

 

Rien d'insurmontable, de l'entraînement et une connaissance des méthodes de réussite à ces examens suffiront à vous faire décrocher de bons scores.

Publié dans Emploi et formation

Commenter cet article