Emploi : les sociétés qui recrutent en banque / finance

Publié le par Nicolas BOISVILLIERS

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les recrutements dans les secteurs bancaire et financier sont au beau fixe. Jeunes diplômés comme confirmés, tout le monde est concerné. Mais dès lors, quelles sont les entreprises qui recrutent le plus ? Focus sur les sociétés de conseil et sociétés de gestion.

 

La crise de l’emploi en banque / finance serait-elle définitivement derrière nous ? C’est la question que l’on est en droit de se poser au regard des plans de recrutement des acteurs du marché pour l’année en cours. Plus que jamais, les sociétés de conseil se montrent très présentes et élargissent leur spectre de recherche. Quant aux sociétés de gestion, l’embellie semble se poursuivre sans le moindre nuage à l’horizon.

 

Sociétés de conseil : juniors mais pas que (qu’eux)

 

A côté des grands groupes bancaires, les sociétés de conseil et d’audit font partie des recruteurs les plus actifs dans le secteur bancaire et financier. Après une longue traversée du désert qui a opéré un écrémage du marché, ces dernières prennent aujourd’hui leur revanche en s’imposant sur tous les fronts. En effet, la crise a modifié en profondeur les besoins des entreprises qui cherchent à présent à réorganiser et optimiser à tout va. A ce titre, de nombreuses lignes métiers sont concernées :

 

  • transaction services, en réponse au besoin urgent de remplacements de consultants,
  • restructuring, face à la demande forte en matière de conseil en restructuration d’entreprises en difficulté,
  • corporate finance, en particulier en M&A (Mergers & Acquisitions ou Fusions & Acquisitions en français),
  • contrôle et gestion des risques, au regard des nombreuses contraintes réglementaires (Bâle II et III, KYC…),
  • systèmes d'information (SI), notamment tout ce qui touche aux ERP.

 

Conséquence de cette demande forte et diversifiée, les juniors ne sont pas les seuls convoités. Les profils expérimentés sont en effet chaleureusement accueillis par les sociétés de conseil, ces dernières devant répondre à une demande importante mais exigeante de leurs clients. Pour ne rien changer, les grands noms de la place se taillent la part du lion dans cette quête de profils expérimentés : Michael Page, Eight Advisory, Ernst & Young ou encore Mazars.

 

shaking_hands.jpg

 

Vent en poupe pour les sociétés de gestion

 

La tendance se confirme : après un 2nd semestre 2010 positif, 2011 poursuit le mouvement de recrutement initié, entre autres, via l’apparition de petites structures. Les embauches de nécessité font place désormais à des embauches d’investissement et de développement. Une fois n’est pas coutume, les fonctions commerciales et de gestion sont davantage plébiscitées, en réponse à une demande concrète en equities et fixed income. Les fonctions supports (notamment de risk management) devraient maintenir leurs offres afin de se stabiliser.

 

Et même si les bonus des commerciaux s’avèrent relativement décevants pour cette année (relativement car en progression malgré tout), la dynamique insufflée ouvre de nouvelles perspectives de carrière à moyen/long terme.

Publié dans Emploi et formation

Commenter cet article