Humour : marchés schizophrènes, départ pour Space Mountain !

Publié le par Nicolas BOISVILLIERS

On peut dire que la semaine fut mouvementée. Entre remontées spectaculaires (+ 5,46 % lundi et + 4,22 % mercredi pour le CAC) et inertie maladive (mardi et.jeudi), il fallait avoir les nerfs solides et le cœur bien accroché pour suivre la mouvance des marchés. Ce qui n'a pas empêché le CAC de prendre plus de 10% sur la semaine, sa meilleure performance hebdomadaire depuis 3 ans. Bizarrement, le VIX (l’indice de la volatilité ou "de la peur") est revenu sous les 30%. Un niveau jugé "rassurant" même si les investisseurs ont joué les schizophrènes toute la semaine. La psychologie financière est décidément passionnante.

 

Au rang des bonnes nouvelles, on a pu noter la baisse par la banque centrale chinoise du taux de réserve obligatoire pour les banques. Qui dit moins de réserves de cash dans les coffres des banques dit plus de prêts à l’économie. Tout ça pour huiler la machine à croissance chinoise qui s’est quelque peu grippée ces derniers mois. Et ça, ça fait plaisir aux marchés. Parce que si la Chine entre elle aussi en crise, on est pas sortis de l’auberge !

 

chinese_dragon.png

 

Mais c’est surtout l’accord inattendu des grandes banques centrales (Suisse, Japon, Angleterre, UE et USA) sur la baisse des taux sur les swaps qui a redonné le sourire à tout le monde mercredi. Concrètement, la liquidité du dollar s’est améliorée, on peut maintenant emprunter du billet vert pour moins cher. Personnellement, je ne pense pas que ce soit une excellente chose mais la mesure semblait réellement indispensable afin d’éviter toute contraction du crédit.

 

Peu importe, ce qu’il fallait réellement retenir de cet accord, c’est qu’il constituait le fruit du travail concerté des grandes banques mondiales. Nous avons désormais la preuve que celles-ci peuvent communiquer et nous pondre une solution ! Depuis 4 ans que « la crise » perdure, on commençait à avoir de sérieux doutes. Du coup, bonne ou mauvaise, peu importe la solution délivrée, aux yeux de tous elle constituait le Saint Graal et tout le monde a pu être rassuré.

 

humour eu help

 

Car en définitive, cet accord ne résout en rien la crise actuelle : les grecs sont toujours au fond du trou, les italiens en passe de les rejoindre et les espagnols, portugais et irlandais sur le pied de guerre pour emprunter sur les marchés. Logique me direz-vous lorsque vous devez payer pas moins de 7% d'intérêt pour emprunter de l'argent.

 

humour crowling

 

humour italy ruins

 

["Non, non... Ce ne sont pas d'anciènes ruines, celles-ci sont récentes"]

 

A noter que l’agence de notation Standard & Poor’s a rétrogradé la note de 15 banques (principalement en Europe et aux Etats-Unis) et a augmenté celle de 2 autres (chinoises : China Construction Bank et Bank of China). Il s’agit là d’une des conséquences de l’importante révision de ses critères de notation. Révision qui avait pour objectif de redorer le blason de l’agence suite à ses derniers couacs (dont la fausse-vraie baisse de la note française). Dommage que cette annonce soit tombée pile poil ce mercredi. Niveau timing, on pouvait pas faire mieux !

 

J’en profite aussi pour relayer la dernière annonce de Goldman Sachs. La banque d'affaire a généreusement partagé sa stratégie pour 2012 : parier sur la hausse des cours des instruments de protections sur les dettes souveraines. En gros, parier sur l'intensification de la crise en Europe. Selon eux, la fin de la crise, c’est pas pour demain et p’tètre même que la théorie de fin du monde pour 2012 pourrait s’avérer vraie. Par contre, rien concernant l’excellente santé de l’économie américaine. De là à y voir un magnifique jeu de jambes à l’intention du 1er détenteur de la dette américaine et un gros coup de matraque sur la gueule des européens, il n’y a qu’un pas que je franchis volontiers. Bien entendu, on rappellera que les agences sont in-dé-pen-dantes ! Ouf, on a eu peur !

 

humour wallstreet puppet

 

Outre-Atlantique, la semaine a en effet débuté sur les chapeaux de roue. Le « super-committee » n'a encore pas réussi à se mettre d'accord sur le plan de réduction du déficit abyssal américain, ce qui ne surprend guère plus personne au final. Je parie sur un nouveau relèvement du plafond de leur dette à la dernière minute, histoire de garder un peu de suspense pour la fin. C’est bientôt Noël, Santa Obama est d’humeur généreuse. Il s’est d’ailleurs proposé "d’offrir" son aide pour résoudre la crise européenne à l’occasion d’une entrevue avec Herman Van Rompuy (président du Conseil Européen) et José Manuel Barroso (président de la Commission Européenne). Trop sympa quoi. C’est vrai qu’aux States, c’est la fête au village et open bar tous les soirs de la semaine. Preuve en est avec les ventes record obtenues à l’occasion du Black Friday, LA journée shopping de l’année faisant suite à Thanks Giving. Circulez, y’a rien à voir qu’on vous dit !

 

humour turkey revenge

 

 

humour santa obama

 

Une semaine placée sous amphétamines donc avec des marchés euphoriques face à l’absence totale d’avancée significative sur la question de la dette.

 

Pour la suite, rien de palpitant en vue. Par chez nous, on se prépare à la baisse de la note souveraine par S&P ou une des deux autres agences. Le Gouvernement essaye tant bien que mal de préserver son triple A mais les mesurettes adoptées ci et là ne suffiront jamais à redresser la barre des finances publiques à temps. On demande au bon peuple français de se serrer la ceinture, de participer à l’effort national. Personnellement, je veux bien mais quand on voit que nos députés ont refusé à 575 voix contre 2 la baisse de leurs indemnités, la pilule a du mal à passer… Quant aux discours de Nicolas Sarkozy (à Toulon) et d’Angela Merkel, ils ont été l’occasion de mettre en avant, encore une fois, les approches différentes envisagées de chaque côté du Rhin. Rien de neuf en somme. A l’image de leur tête-à-tête de lundi prochain à l’issu duquel je ne miserai pas grand-chose.

 

humour chicken or egg

["Qui arriva en premier, la poule ou l'oeuf ?"

 

humour halloween crisis

["- Super ! Encore un autre film d'horreur sur les morts vivants juste à temps pour Halloween

- En réalité, c'est un documentaire à propos de la crise de la dette européenne"]

 

 

Prochaine grande messe : le sommet des chefs d’état européens les 8 et 9 décembre à Bruxelles. L’ordre du jour est plutôt chargé puisqu’il s’agit de réviser les traités européens. Peut-être même que la BCE interviendrait directement sur les marchés de la dette souveraine. A voir d’ici là, il y a tellement de suspense que l’on n’est pas à l’abri d’un nouveau rebondissement ! Avec Merkozy en vedette, ça ne serait guère surprenant ;)

 

Merci à Matson, Shooty, Chappatte, Cam, Eric Allie, Adam Zyglis et Holbert pour leurs dessins très inspirés ;)

 


Sur le même sujet :

> Humour : on prend les mêmes et on recommence

> Humour : à l'assaut des banques !

> Humour : chute des bourses en série !


Publié dans Humour

Commenter cet article