Inside job : la crise financière décryptée au format ciné

Publié le par Nicolas BOISVILLIERS

La crise poursuit son invasion des salles obscures. Après plusieurs films et documentaires réalités (cf. "Cinéma : la crise financière à l'affiche"), le dernier né de cette "saga" fait parler de lui. Mi-film, mi-documentaire, Inside Job nous décrypte la crise financière de manière percutante et en compagnie de spécialistes de la place.

 

Exit les Michael Douglas et autre Shia Labeouf d’un "Wall Street : l’argent ne dort jamais" trop caricatural (quoique divertissant), place à la crise, la vraie ! Dans Inside Job, Charles Ferguson (1) nous délivre sa propre vision de la crise financière et économique. Une vision qui présente la crise comme un hold-up, un crime commis de l’intérieur, par un système devenu incontrôlable à force de dérégulation. D’où le titre du film-documentaire : "Inside Job" ou "Travail de l’intérieur".

 

inside_job_cover.jpg

 

Le documentaire s’articule autour de vérités et de témoignages de spécialistes traders, économistes ou encore politiques. Pour autant, il reste clairement à charge et le revendique. "Ce n'était pas des gangsters ni des terroristes qui ont orchestré ce coup, mais bien des dirigeants de banques, des présidents très haut placés" d’après Charles Ferguson. Et en cela, son œuvre illustre parfaitement sa pensée : séquences courtes dont la nature oscille entre le talk-show et l’interrogatoire de police, musique de fond "dramatique", images choc filmées au cœur de la crise (Washington, Manhattan, Islande), Inside Job constitue une analyse fine et détaillée des mécanismes à l’origine de la crise des subprimes. Mais pas seulement, puisque le documentaire va plus loin en distillant des informations, des pistes de réflexion, des propositions de solutions. Le spectateur ne reste donc pas pantois et se voit offrir plus qu’un simple point de vue.

 

 

Mais finalement, la plus grande réussite d’Inside Job, c’est de réussir à expliquer les rouages de la gigantesque machine financière en des termes simples et clairs. Au point de confondre et tourner en ridicule certaines "pointures" du milieu. Dans Inside Job, les méchants gagnent à la fin mais en prennent pour leur grade.

 

>> Site officiel du film

 

 

(1) Spécialiste en sciences politiques, chercheur au MIT (Massachusetts Institute of Technology), ancien consultant gouvernemental et auteur de nombreux ouvrages et articles traitant des technologies de l’information et ses relations avec les problèmes économiques, politiques et sociaux. Il a réalisé en 2007 un documentaire sur l'engagement américain en Irak, nommé aux Oscars.

Publié dans Cinéma

Commenter cet article