La France va-t-elle finir par perdre son triple A ?

Publié le par Nicolas BOISVILLIERS

Assurément, il y aura un avant et un après rétrogradation de la note souveraine des Etats-Unis. Quoi qu'on en dise, l'action de Standard & Poor's aura eu le mérite de foutre un bon coup de pied dans la fourmilière qui avait tendance à s'enliser. Considérer la Grèce comme un "junk bond" (obligation pourrie en français), petit pays de la zone euro, c'est une chose. S'attaquer à la 1re puissance économique mondiale, s'en est une autre.

 

Du coup, bon nombre d'états pensant être à l'abri des foudres des agences de notation (et surtout des investisseurs) se sont mis à serrer les dents et claquer des fesses ! Au même titre qu'il n'existe plus d'investissement sans risque (tout du moins avec un risque quasi nul), il semblerait qu'aucun pays ne soit à l'abri d'une rétrogradation de sa note. Y compris la France. Surtout la France. Alors, la France va-t-elle finir par perdre son précieux triple A ? Les résultats du sondage sont relativement clairs et simples à lire :

results survey5

Avant toute chose, force est de constater que la question ne vous a pas laissés indifférents puisque les sans avis sont aux abonnés absents. Les partisans du oui l'emportent ainsi largement face aux militants du non avec un rapport de force de 6 contre 4. Selon vous, la France finira par abandonner son précieux sésame, simple question de temps. Si l'on ne peut décemment pas prédire quand cet évènement pourrait arriver, une chose est néanmoins sûre : d'autres pays tomberont avant le notre. Peut-être que ce sera d'ailleurs le modus operandi de notre chute...

 

Qui dit résultats dit nouveau sondage. En lien avec ce sujet, je vous laisse une fois encore donner votre avis. Et n'hésitez pas à lâcher des commentaires

Publié dans Sondages

Commenter cet article

Nicolas BOISVILLIERS 01/09/2011 00:36



Effectivement, l'ensemble des mesures proposées par le Gouvernement n'ont guère convaincu quant à leur efficacité et leur solidarité. Encore des ajustements à la va-vite, des coups de sparadraps
mais aucune volonté de régulation systémique. La note de la France est vraisemblablement en sursis et elle n'est malheureusement pas la seule.



Jean-François 31/08/2011 09:46



C'est sûr que c'est pas avec une taxe sur les sodas et les parcs de loisirs que la France vaincra son déficit et sa dette ! J'ai trop hâte de voir la réaction et surtout les arguments des
politiques quand la note française chutera. Ca va être juste pûrement jouissif ! Et là ils vous nous sortir une taxe sur le PQ parce que ça fait chier et que c'est pas écologique...