Quelles perspectives d'emploi pour 2010 ?

Publié le par Nicolas BOISVILLIERS

Après une année 2008 exceptionnelle, 2009 a su se montrer particulièrement brutale dans son approche du recrutement, d'autant plus dans le secteur bancaire et financier suite à la crise. Qu'en sera-t-il en 2010 ? Eléments de réponse.


Premier touché en 2009, premier en selle en 2010 ! Tandis qu’en France le Pôle emploi s’attend à une hausse de 200 000 du nombre de demandeurs d’emploi, tous secteurs confondus, le secteur bancaire et financier se veut rassurant quant aux perspectives d’embauches cette année.  Cependant, tout le monde ne sera pas logé à la même enseigne : jeunes diplômés, professionnels expérimentés, reconvertis… Autant de profils que de pistes différentes.


L’appel du front-office


Vous êtes titulaire d’une formation Bac+2 / +3, profil commercial ? Ne cherchez pas, vous avez déjà trouvé ! Face aux départs massifs des « papy-boomers » (1), les grands réseaux bancaires recherchent désespérément des commerciaux. Les spécialistes envisagent près de 15 000 embauches par an jusqu’en 2015, le pic devant avoir lieu d’ici 3 ans selon les démographes. Il en va de même pour les compagnies d’assurances qui retrouvent confrontées à la même situation. Les jeunes diplômés sont bien entendus prisés mais les profils séniors sauront aussi tirer leur épingle du jeu dans un contexte économique où la gestion des risques tient désormais une place importante.

 

Le top and flop de l’année


Front office en tête, les gestionnaires de patrimoines et conseillers clientèle (particuliers, professionnels) auront la cote. Du côté des marchés financiers, les spécialistes M&A (fusions et acquisitions) et commodities auront le vent en poupe, portés par les regains des places boursières. De même, les profils juridiques, actuariat et risques opérationnels / de marché / de crédit sont très recherchés.


Au contraire, le secteur des hegdes funds voit ses perspectives s’assombrir, tout comme les traders qui devront faire face à une forte concurrence. De même, l’accès au 1er emploi risque d’être difficile pour beaucoup de jeunes diplômés : maîtrise des coûts oblige, les entreprises se tournent plutôt vers des profils expérimentés ou… des stagiaires !!!

 

petites_annonces


2010 : année des opportunités ?


2010 sera définitivement une année d’opportunités à saisir, tant en termes de deals que d’évolution de carrière. Les réorganisations fonctionnelles, opérationnelles et structurelles des industries et secteurs touchés par la crise vont générés de vraies opportunités de carrières pour ceux qui seront les saisir. Encore faut-il qu’elles existent pour certaines entreprises…


Reste la solution du séjour à l’étranger : qu’il s’agisse d’un voyage personnel ou d’un VIE (Volontariat International en Entreprise), ces expéditions sont souvent l’occasion de découvrir de nouvelles cultures, d’étendre son réseau et/ou, surtout, de perfectionner sa maîtrise des langues étrangères. Une compétence de plus en plus indispensable de nos jours.


(1) En 2010, 35 % des effectifs du secteur bancaire ont plus de 50 ans.

Publié dans Emploi et formation

Commenter cet article